skip to Main Content

Bienvenue 

Vous estes sur le site de l'association Autour des Nielles dont le sigle est ADN.

Restons en contact :

Courriel : contact@autourdesnielles.org
Téléphone : +33 6 52 31 56 61
Adresse : 3 rue du Dauphin - 35400 SAINT-MALO, France

Non au bétonnage de notre côte et préservons la biodiversité.

Permis de détruire ADN
+33 (0)6 52 31 56 61 Autour Des Nielles - 3 rue du Dauphin - 35400 SAINT-MALO - France

Communiqué de presse 4 février 2020

Partager sur :

Communiqué de presse version PDF

Communiqué de presse : NIELLES, février 2020.

Le projet d’aménagement de l’ancien camping municipal des Nielles a monopolisé depuis 2015 l’énergie de nombreux citoyens :

  • la municipalité actuelle et les représentants de l’Agglomération de Saint-Malo,
  • le Groupe privé, porteur d’un projet hôtelier de haut de gamme, avec le cabinet d’architectes et les entreprises locales partenaires,
  • les habitants des quartiers de Saint-Malo avec leurs comités, les associations pour la défense de l’environnement, la sauvegarde du patrimoine commun en particulier du littoral ;

 « Autour des Nielles-ADN » s’est créée immédiatement en 2016 après une présentation, sans aucune concertation préalable, d’un projet jugé « pharaonique » : celui-ci pour le bien-être d’une clientèle touristique exigeant des logements de luxe avec suites pleine vue mer dans une falaise à détruire, des restaurants gastronomiques, des piscines et des services nombreux dont la Thalasso avec travaux sur le domaine maritime, prélèvement et rejet de l’eau de mer.

Le camping des Nielles : supprimé depuis 2015 ; le lieu de promenade : interdit depuis juillet 2019 et surveillé par une caméra ; l’accès à la plage familiale : compromis à l’avenir. Pas de partage du domaine public ; pas de respect du littoral ; manquements dans les procédures administratives ; informations incomplètes transmises aux Conseillers Municipaux avant leurs votes.

Cela, même la Commission d’enquête publique, avec son rapport publié le 13 janvier 2020, le reconnaît :

  • absence d’information, pas de réponse aux questions posées à la Ville,
  • indisponibilité du dossier sur l’eau (Thalasso) : accessible au public à partir du 7 février (pour 18 jours seulement) ;
  • défaut de concertation préalable avec les habitants de la Ville,
  • omission d’un comité de suivi avec les riverains (non formé à ce jour).
  • irrégularités, conflit d’intérêt ou recours administratifs (pour lesquels la Commission ne se prononce pas),
  • erreurs d’appréciation ou détournement du langage dans le dossier ou le mémoire de la Ville (ex. « escarpement dunaire » pour falaise !),

La Commission considère le projet d’intérêt général mais elle émet 3 réserves :

  • conserver la falaise comme propriété communale et permettre un passage ou une servitude publique du front de mer (la loi littoral l’impose déjà) ;
  • construire d’autres stationnements en sous-sol ; l’évaluation du porteur de projet est erronée et la construction d’un parking à 400m de la plage ne compensera pas la suppression du stationnement public existant (il est même jugé inutile) ;
  • prendre en compte les coûts de remise en état des voies de circulation après plus de 13 000 passages de camions et faire participer financièrement le porteur de projet.

 Les Malouins exigent des réponses publiques immédiates à ces réserves et aux questionnements qui en découlent. Monsieur le Maire a déjà reçu notre demande.

 Ce Conseil Municipal va se prononcer, le jeudi 6 février 2020, sur 4 délibérations dont 2 annulant des votes de 2019 et 1 modifiant le PLU… pour l’adapter au projet.

Cette précipitation et cette désorganisation dans la gestion publique ne favorisent pas l’apaisement nécessaire à une campagne d’élection municipale.

Mesdames et Messieurs du Conseil Municipal et du Conseil Communautaire, vous représentez l’ensemble de la population et il est donc de votre devoir de vous informer et de nous informer en toute transparence afin de favoriser une concertation authentique. Pour qu’un tel projet démesuré n’impacte pas irrémédiablement notre environnement commun, la population attend de vous une attitude responsable.

Ayez aussi conscience qu’un engagement supplémentaire des contribuables aux frais judiciaires de la Ville n’est plus tolérable.

Dans 5 semaines environ, les électrices et les électeurs vont choisir une nouvelle équipe municipale : elle devra être apte à gérer les affaires publiques et les projets en cours en toute indépendance.

                                                             Pour « Autour des Nielles »
                                                             Jean-Marc Gadé

Back To Top
Aller au contenu principal